Les communes du Craonnais en zone blanche vont en sortir

06h30 - 01 décembre 2017 - par C.T
Les communes du Craonnais en zone blanche vont en sortir

Bouchamps-lès-Craon souffre de sa zone blanche depuis des années. Aucune couverture téléphonique en centre-bourg. Le pylône qui a été installé jeudi 16 novembre va gommer dans les six mois à venir cet handicap. D'autres vont aussi être implanter pour le Craonnais à Mée, Livré-La-Touche et Niafles.

Jean-Claude Delanoë est un maire heureux. Enfin un pylône a été installé dans sa commune, au lieu-dit Boulay, route de Craon. Et il était temps. « Cela fait depuis le début de mon mandat de maire qu’on bataille pour. »

La vie en zone blanche est souvent pénible. « Sans téléphonie vous ne faites rien. » Les exemples ne manquent pas. « Je me souviens une fois où quelqu’un a fait un malaise cardiaque dans le cœur du bourg. Les pompiers n’arrivaient pas à appeler le Samu. Ils ont dû utiliser la ligne fixe de la mairie pour cela. » Les artisans et entreprises en souffraient aussi. « Impossible avec un portable pour un ouvrier qui travaillait ici d’appeler son patron. »

Six mois pour installer les antennes

Cela ne sera bientôt plus que de l’histoire ancienne car le pylône ayant été installé, les quatre opérateurs (Orange, Free, SFR et Bouygues) pourront attacher leurs antennes relais. C’est Free qui aura en charge cette partie.La société a six mois pour installer les quatre antennes des opérateurs téléphoniques.

Le pylône de Bouchamps et ses antennes arroseront principalement le centre bourg. « Mais dans un rayon de 3 km les habitants devraient en profiter un peu aussi », explique Territoire d’énergie.

L’implantation du pylône s’est faite en concertation avec la municipalité et le propriétaire privé du terrain où elle a été positionnée.

Livré, Niafles et Mée bientôt

Financièrement, l’opération est blanche pour la commune de Bouchamps-lès-Craon. Le coût de l’installation est pris en charge par l’état (caisse des dépôts à hauteur de 100 000 € maximum par site), et la Région avec la communauté de communes.

En Mayenne, onze communes ont fait appel à Territoire d’énergie Mayenne qui assure la maîtrise d’œuvre.
Les onze communes : Bazougers, Chammes, Bouchamps-lès-Craon, Saint-Laurent-des-Mortiers, Livré-la-Touche (installation du pylone prévue ce vendredi 24 novembre), Mée (prévue le 11 janvier), Niafles (prévu le 7 décembre), Châtelain, Cheméré-le-Roi, Saint-Pierre-sur-Erve et Deux-évailles.

 

Lire dans notre édition du 24 novembre et du 1er décembre

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL