Segré : le nouveau défi musical de Guillaume Benoît

14h00 - 19 novembre 2017 - par G.Y
Segré : le nouveau défi musical de Guillaume Benoît
Guillaume Benoît (à gauche sur la photo) en compagnie d’ Aurélien Loevenbruck qui l’assiste sur tous les films de “Révisons nos classiques”.

C’est la dernière trouvaille du youtuber Guillaume Benoît. Le Segréen va organiser en janvier à Paris le premier concert de musique classique créé par des youtubers.

Guillaume Benoît, connu sur les ondes d’Oxygène radio, est l’auteur de “Révisons  nos classiques”, une websérie qui cartonne sur Youtube. Fort de ce succès, il  a décidé début 2017 de monter en gammes avec un concert classique inédit. Pour ce projet grandiose, il a fait appel, entre autres, à l’orchestre du Palais royal dirigé par Jean-Philippe Sarkos et à Simon Graichy, jeune pianiste franco-libano-mexicain considéré comme la rock-star du piano français.

C’est un nouveau défi musical avec une programmation de prestige confiée à six youtubers. « La musique classique n’est pas leur spécialité. Ils sont plus habitués à parler d’histoire, de médecine, d’astronomie, de cinéma sur leur chaîne Youtube. » Guillaume Benoît les a découvert sur Youtube.

Un concert en direct

« S’intéresser à la musique classique à travers le CD c’est bien. Mais vivre un concert en direct c’est mieux. » Il le fait, entre autres, pour les novices, ceux qui ne pensaient pas aller un jour à un concert classique. Il aura lieu le 19 janvier 2018 au  Cirque d’hiver de Paris. « On pourra le suivre en live sur Youtube et sur Facebook de France Musique », précise-t-il. 

Campagne de financement participatif

L’ouverte officielle de la campagne de financement a eu lieu lundi 13 novembre. « Nous avons récolté 3000 euros le premier jour. L’objectif est d’atteindre les 60 000 euros. » Un bon départ salué par Guillaume Benoît. Les places du concert à Paris sont en prévente sur le site de financement participatif

Reportage complet dans notre édition du vendredi 17 novembre 2017.

Mots clés : segré, défi, musique,

0 commentaires

Envoyer un commentaire