Craon : des centaines de poissons morts après une manipulation contestée

06h00 - 18 novembre 2017 - par C.T
Craon : des centaines de poissons morts après une manipulation contestée

Ils sont en colère. Les membres de La Gaule craonnaise regrettent la mort de dizaine de kilos de poissons à cause d’un manque d’oxygène dans l’Oudon. Il résulterait selon eux d’une baisse du niveau d’eau trop rapide pour le Natur’halles trail.

Dimanche 29 octobre a eu lieu le Natur’halles trail de Craon, organisé par la ville de Craon. L’une des spécificités du parcours était le passage à gué dans l’Oudon, au niveau du parc du château de Craon.


« Le problème c’est que quelqu’un a donné l’ordre de baisser le niveau d’eau de l’Oudon et que ce dernier l’a fait trop rapidement. Cela a remué la vase au fond et provoqué un manque d’oxygène pour les poissons », explique Alain Paillard, le président de La Gaule craonnaise, « très en colère. »

Il l’est d’autant plus que l’association avait procédé dans l’Oudon à des alevinages la semaine précédente (100 kg de gardons, 80 kg de tanches, 70 kg de perches, plusieurs kg de sandres...)
Et rien qu’au niveau du château de Craon, il a été recensé plus de 30 kg de poissons morts.

Une baisse du niveau d’eau trop rapide ?

Alain Paillard s’interroge surtout sur l’acte en lui-même. « Personne n’avait le droit de toucher aux ouvrages (pour faire baisser le niveau d’eau) avant le 31 octobre ! J’ai l’arrêté préfectoral avec moi qui le stipule bien. » Sauf que la police de l’eau aurait bien donné son accord (lire ci dessous où le bassin de l’Oudon et la ville de Craon l’affirment).

Louis Michel, président du bassin de l’Oudon nord réfute. « Il n’y a pas eu d’erreur. Dans ce dossier nous avons servi de courroie de transmission, mais je peux vous dire que la ville de Craon a bien fait la démarche auprès de l’agence de l’eau pour baisser le niveau de l’Oudon et a bien reçu l’autorisation. Ce n’est pas la première fois d’ailleurs. Et renseignements pris, la baisse du niveau a bien été effectuée progressivement. Je peux aussi signaler que l’agence de la biodiversité avait déjà relevé un manque d’oxygène avant même que le niveau ne soit baissé. »

Pour sa part, Claude Gilet, maire, confirme. « Je regrette bien évidemment ces poissons morts, mais tout a été fait avec les autorisations, comme ça l’avait déjà été auparavant. Le trail a toujours lieu à cette date là, elle est connue de tous et longtemps avant. »
Il regrette que l’association ait donc réalisé un alevinage juste avant.

Mots clés : Craon, sud-Mayenne, pêche,

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL