Moissons d'Angrie : vers une 48e édition malgré les difficultés

12h00 - 02 novembre 2017 - par C.S
Moissons d'Angrie : vers une 48e édition malgré les difficultés

C’était l’heure des constats pour les moissonneurs. Vendredi 27 octobre, 65 personnes se sont rassemblées salle St-Pierre pour écouter Gérard Chevillard, le trésorier de l’Armma (Association rurale des métiers et moissons d’antan), commenter les résultats financiers de l’édition 2017.

Il a beaucoup été question d'argent durant cette assemblée. Il faut dire qu'en décrétant l’an dernier que «les entrées de la fête seraient gratuites, c’était prendre un risque financier important », a rappelé d'entrée le président Joseph Bouvet.

La recherche de sponsors a porté ses fruits. Le constat est fait que ne pas faire payer les entrées est «une mesure susceptible de faire venir sur le site des familles qui jusque là n’étaient encore jamais venues». Un risque pris, mais un risque assumé, et payant.

Avec un «déficit somme toute jugé pas catastrophique», le comité directeur a décidé de verser 500 euros à chacune des sept associations partie prenante et 100 euros aux Polichinelles. On est loin des 1 500 euros versés il y a quelques années.

La restauration à revoir

Pour revenir à la fête, le côté restauration a été abordé. 1400 repas étaient prévus. Le compte n’y est pas. «Ce sont les 400 repas manquants sur lesquels la marge est la plus importante», soulignera Hervé Bodier pressenti, tout comme Alain Richard au poste de nouveau président, car Joseph Bouvet a confirmé qu’il présidait là sa dernière assemblée générale. 

En tout cas ce qui est sûr c'est qu'une 48e édition de la fête des Moissons aura bien lieu en août 2018.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL