Pays de Château-Gontier : quand sport et santé ne font plus qu'un

06h00 - 28 octobre 2017 - par R.G
Pays de Château-Gontier : quand sport et santé ne font plus qu'un
Les différents acteurs se sont retrouvés pour un moment d'échange.

Le Pays de Château-Gontier a organisé ses premières Assises du sport sur la thématique du ‘‘sport santé’’ samedi 21 octobre.

Près de trente clubs sportifs locaux étaient représentés aux premières Assises du sport. Un rendez-vous dans la continuité  des récentes lois sur le sport sur ordonnance.

Sous la houlette du vice-président en charge des affaires sportives au Pays de Château-Gontier Vincent Saulnier, les acteurs ont pris soin d’échanger sur les actions à étoffer voire mettre en place auprès du public visé. C’est dans ce sens que le vice-président du Comité régional olympique et sportif (Cros) a appelé à la mobilisation des clubs sportifs. « Ce dispositif de sport-santé, reconnu nationalement, visé à ce que le médecin propose avant une prescription médicale des recommandations sportives pour aider le patient à se guérir de sa maladie du métabolisme (diabète, obésité...), neurologique, cardiaque ou encore les personnes en rémission de cancer », explique Daniel Murail. 

Concrètement, c’est ce que propose Christine Falourd. Educateur médico-sportif au comité départemental olympique sportif, elle accueille au centre hospitalier, à raison de deux séances par semaine sur des cycles de trois semaines, des patients dans le cadre du parcours d’activité physique et sportive (Paps). « A l’issue de ce parcours, je les envoie vers une activité physique qui correspond le plus à leur envie », note Christine Falourd. Une première étape a été franchie avec ces Assises. D’autres suivront. Notamment celle de réaliser une charte du sport à l’horizon 2020.

0 commentaires

Envoyer un commentaire