Une explosion sur le site d'Aprochim à Grez-en-Bouère

15h39 - 13 octobre 2017 - par R.G
Une explosion sur le site d'Aprochim à Grez-en-Bouère
S'ils ne souhaient pas plus communiquer sur l'intervention, les sapeurs-pompiers étaient mobilisés sur le site d'Aprochim.

Une explosion a provoqué un incendie vendredi 13 octobre vers 3h30 sur le site d'Aprochim.

Une explosion est survenue à 3h30 ce vendredi 13 octobre dans l'enceinte de l'usine Aprochim à Grez-en-Bouère avant de provoquer un incendie. "Immédiatement constaté par les équipes en poste il a fait l'objet d'une intervention rapide des services de sécurité. Les autorités compétentes sont intervenues sur place pour analyser les faits", fait savoir dans un communiqué l'entreprise tout en précisant "qu'aucun blessé n'est à déplorer".

Le maire de la commune qui s'est rendu sur place quelques minutes après l'explosion confirme que "tout a été fait pour que tout reste confiné". Jean-François Lasalle estime que les moyens mis en place ont permis de "maîtriser l'incident" au plus vite.

De son côté, la préfecture de la Mayenne ajoute que "ce sinistre s’est produit au niveau d’une des six enceintes de traitement visant à décontaminer les déchets contaminés aux Polychlorobiphényle (PCB)".

La police scientifique sur place

Une enquête est en cours afin de déterminer l'origine exacte de cet incendie alors qu'"aucune piste ne peut être écartée". L'usine spécialisée dans le traitement des déchets industriels contenant des PCB explique que "la police scientifique est actuellement sur place et que les analyses ont été lancées".

Les services de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) se sont rendus également sur place pour réaliser une inspection sur site.

Arrêté préfectoral

De plus, la préfecture annonce qu'il "n’y a pas d’effet immédiat pour la santé des riverains. Des prélèvements vont toutefois être réalisés sur les herbes dans l’environnement de l’établissement pour vérifier l’absence d’impact sur les productions agricoles par les fumeés générées par l’incendie."

Elle précise par ailleurs qu'un "arrêté préfectoral va être signeé en urgence visant à conditionner le redémarrage des installations concerneées par l’accident, à la rédaction d’un rapport d’accident par l’industriel et la réalisation des mesures dans l’environnement."

0 commentaires

Envoyer un commentaire