Le Segréen Jean-Jo Brécheteau reprend du service

13h00 - 04 octobre 2017 - par C.S
Le Segréen Jean-Jo Brécheteau reprend du service

Il avait -quasiment- disparu des écrans radars depuis 2013, il est de retour. Jean-Jo Brécheteau, multiple champion de France de course à pied, a décidé de retrouver le chemin de la compétition. A 56 ans, le Segréen est plus que jamais en forme.

Depuis août dernier, il ne s’arrête plus. Le Segréen Jean-Jo Brécheteau a décidé de reprendre goût à la compétition. Et bien lui en a pris. Depuis la rentrée, il parcourt les 10 km et les semi-marathons à droite et à gauche. Et malgré le poids des années, les jambes répondent toujours et plutôt bien même.

«Mon retour n’était pas du tout programmé», assure-t-il pourtant. Tout a redémarré à l’automne 2016. «Mon frère me lance un défi : réaliser le marathon de Paris en 3 h 30 au printemps. Je dis “ok” et je m’entraîne durant tout l’hiver». Le 9 avril dernier, le défi est relevé. Jean-Jo Brécheteau parcourt les 42,195 km en 3 h 27. «C’est là que la mèche s’est rallumée. J’ai retrouvé l’ambiance des courses et la joie de se trouver sur la ligne de départ», admet-il.

Un retour sur la Corrida de Château-Gontier ?

Et si Jean-Jo Brécheteau faisait son retour sur la Corrida de Château-Gontier le 29 décembre ? La question n’est pas saugrenue. Au contraire. «Si mon état de forme est ce qu’il est aujourd’hui, il n’y a aucune raison pour que je ne prenne pas part à cette course», assure-t-il. Et pour cause, la Corrida de Château-Gontier tient une place particulière dans l’esprit du Segréen. D’abord parce qu’il l’a remportée à trois reprises (1990, 2003 et 2004). Ensuite parce qu’elle a lieu presque à domicile et est organisée par un club, l’Upac, qu’il apprécie. «Il ne font pas les choses n’importe comment là-bas, c’est un rendez-vous pas banal et puis la Mayenne, c’est là que j’ai réalisé ma première course alors que j’étais minime», se souvient Jean-Jo Brécheteau.

Lire l'article complet dans les pages du Haut Anjou du 29 septembre 2017

1 commentaires
  1. Marilou

    Allez jean jo le college st emilie classe 1973 est derrière toi

Envoyer un commentaire