Des inquiétudes pour les commerçants du centre-ville de Candé

13h30 - 29 septembre 2017 - par C.S
Des inquiétudes pour les commerçants du centre-ville de Candé
Les commerçants ont pu rencontrer la municipalité pour parler de leur devenir.

A Candé, commerçants et municipalité se sont retrouvés dernièrement autour de la table afin de trouver des solutions à la désertification des commerces dans le centre-ville.

A la suite de la fermeture du magasin de vêtements Pierlux cet été et d’autres avant, les inquiétudes grandissent et les questions se posent sur le devenir du centre-ville de Candé.

Lors de la réunion qui a rassemblé 35 artisans et commerçants de “Candé Avenir Entreprises”, des reproches sur la gestion des dernières décennies ont été fait : une zone industrielle confisquée par deux entreprises, l’axe Angers-Rennes passant par Segré, ateliers-relais insuffisants, totems peu visibles aux entrées de Candé.

Gérard Delaunay, le maire, se défend de certaines de ces accusations, n’étant pas aux affaires, il y a 40 ans. Il rappelle aussi que les panneaux publicitaires sont interdits sur les routes nationales et que le CAE, en difficultés il y a quelques années, avait reçu le soutien de la municipalité.

Plusieurs solutions avancées

Pourquoi ne pas être plus lisibles et visibles sur le site Internet de la commune ? Quelle est la politique de la nouvelle communauté de communes, regroupant Segré, Pouancé et Candé ? Pourquoi pas un marché le samedi matin, avec des produits locaux et des circuits de distribution courts ?

Lire l'article complet dans le Haut Anjou de ce vendredi 29 septembre.

Mots clés : Candé, cae, commerçants,

0 commentaires

Envoyer un commentaire