Pays de Craon : un nouveau clash avec la ville de Craon

10h01 - 20 septembre 2017 - par C.T
Pays de Craon : un nouveau clash avec la ville de Craon

Lors de la séance communautaire de lundi 11 septembre qui a eu lieu exceptionnellement dans la salle des fêtes de La Chapelle-Craonnaise, le dossier concernant la création de locaux tertiaires à Craon a échauffé les esprits.

Daniel Gendry, maire de Niafles et vice-président du Pays de Craon en charge des dossiers économiques, a exposé l’idée validée par sa commission : créer des locaux tertiaires dans l’ancienne gendarmerie, rue de la Gare. Ils sont vides depuis le départ de Hisia. Une problématique demeure : l’accessibilité.
Car si les locaux sont déjà opérationnels (onze bureaux, une salle de réunion, un garage, un petit parking attenant), il faudrait cependant installer un ascenseur à l’extérieur, une rampe, aménager les sanitaires... « Une entreprise est déjà prête pour s’y installer », argue l’élu.


Pour Craon, l’ex-gendarmerie, n’est pas le lieu idéal


Claude Gilet, maire de Craon : « Je suis pour l’idée, mais pas sur ce site car sa situation n’est pas valorisante et très vite il y aura un manque de parking ». Claude Gilet a mis, lui, en avant, le site de la Porte Valaise, route de Cossé-le-Vivien. Il est libre et bien situé (à l’entrée par la route de Laval) avec un grand parking devant.

Daniel Gendry fait valoir que les bureaux de l’ancienne gendarmerie sont eux tout de suite opérationnels. « Je regrette qu’on refasse les décisions de la commission. Si celle-ci n’est plus souveraine, il faut me le dire », lâche-t-il.

Une petite phrase qui n’a pas plu. Géraldine Bannier, la députée, lui a indiqué « que la séance communautaire était un lieu de débat et que quand on fait une remarque on n’est pas obligé de se prendre ce genre de retour. » Hervé Tison, maire de Congrier : « On ne peut pas siéger dans toutes les commissions. On a donc le droit de s’exprimer quand on découvre les dossiers. »

Claude Gilet s’est dit aussi « surpris » de voir le delta financier proposé, car la négociation n’est pas encore aboutie avec le propriétaire de l’ancienne gendarmerie qui est le groupe Réside et études.
Patrick Gaultier, le président, réagit : « Alors quand on arrive avec des dossiers davantage ficelés, vous nous reprochez d’être au courant trop tard, et quand on vous les propose moins avancés, vous nous le reprochez aussi... »

« On ira les faire à Renazé ou à Cossé-le-Vivien ! »


Gaétan Chadelaud, maire de La Roë, vice-président, reprocha à Claude Gilet « de ne pas en avoir parlé en commission ».
Daniel Gendry, lassé du débat, lâcha : « Je n’arrive pas à comprendre la position du maire de Craon pour des projets qui sont essentiellement dans sa commune. S’il faut, on ira les faire à Renazé ou à Cossé-le-Vivien ! ». Patrick Gaultier va dans le même sens  : « Je n’arrive pas à comprendre non plus car à chaque fois, vous votez contre ou vous vous abstenez. Franchement, cela pose vraiment question... »

Le projet a été adopté malgré les huit voix contre. La négociation va donc être menée.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL