La doyenne de la Mayenne a fêté ses 110 ans à Renazé !

00h00 - 21 août 2017 - par C.T
La doyenne de la Mayenne a fêté ses 110 ans à Renazé !

Marie-Louise Berthelot est née le 29 juillet 1907 au Bourg d’Iré. Mardi 8 août, sa famille, ses amis, le personnel et les résidents du Centre hospitalier s’étaient réunis pour célébrer son anniversaire.

110 ans ! Marie-Louise Berthelot est, depuis le 29 juillet, une supercentenaire et elle n’est autre que la doyenne de la Mayenne. 1907, c’est l’année où les premières femmes sont élues députées en Europe et le premier hélicoptère décolle. Pour information, la doyenne des Français habite Paimpol et a eu 114 ans le 28 juillet.
Née au Bourg d’Iré, elle a travaillé à la ferme de ses parents lorsqu’ils sont venus s’installer au château de Bellevue à

Grugé-l’Hôpital en 1924. En 1944, elle se marie avec Joseph Berthelot qui travaillait aux ardoisières. Arrivés à l’âge de la retraite, ils décident de venir s’installer à Renazé. Devenue veuve en 1992, Marie-Louise fait son entrée à la maison de retraite à l’âge de 90 ans. Pour ses 106 ans, elle avait émis le souhait de revoir son ancienne demeure. Elle s’y était rendue en 2CV, voiture qu’elle avait conduite jusqu’à l’âge de 90 ans. De magnifiques souvenirs pour la Mayennaise !

« Elle s’intéresse à tout ce qui se passe »

Sophie Vallais, animatrice, est arrivée à l’hôpital, il y a une dizaine d’années : « Je suis impressionnée. On s’amuse bien avec elle. Elle s’exprime bien et s’intéresse toujours à tout ce qui se passe dans le coin et à l’hôpital. Il lui arrive de ramasser des poussières dans sa chambre, de faire un peu de ménage, même si elle sait que nous allons le faire. » Marie-Louise Berthelot a aussi toujours ses habitudes : « Le café après 8 h, ce n’est pas possible pour elle. Ses pieds doivent toujours être à l’air libre, lorsqu’elle dort. Les pieds doivent respirer ! »

L’émotion puis la fête

Le mardi 8 août, tout le monde était donc réuni pour fêter les 110 ans de Marie-Louise Berthelot, applaudie par sa famille, ses amis et le personnel de l’hôpital lors de son entrée dans la salle. Ensuite, chacun a voulu montrer toute sa reconnaissance à Marie-Louise.

Maud de Beaudrap, directrice des ressources humaines du CHLSOM, a voulu témoigner de son affection : « Je suis très émue et fière d’être là avec vous aujourd’hui. » Ce fut ensuite au tour d’Anita Guérin, première adjointe et infirmière référente de la supercentenaire, de décrire cette dernière :  « Toujours souriante, vous êtes une personne très agréable », avant de conclure en citant Sénèque : « Nous commençons à vieillir quand nous remplaçons nos rêves par des regrets. »

Gâtée de plusieurs cadeaux, elle a également reçu la visite surprise de plusieurs acteurs de “La Noce 1900”, habillés en tenues d’époque. Ils s’étaient déplacés avec des objets d’antan, comme le moulin à café et la chaufferette.
« Je suis bouleversée » a-t-on pu entendre au début de la fête, de la bouche de Marie-Louise Berthelot. Mais une fois remise de ses émotions, elle a pu profiter de la musique et des pas virevoltants des danseurs, avant de déguster un magnifique gâteau. D’ailleurs, lorsque Sophie Vallais, sur un ton humoristique, lui propose de faire la fête jusqu’à 2 h du matin, la doyenne de la Mayenne ne dit pas non tout de suite.

1 commentaires
  1. Arnaud56

    Honorine RONDELLO ne réside pas à Paimpol. Elle y est née ! Elle est actuellement dans le Var à Saint-Maximin-la-Sainte-Beaume.

Envoyer un commentaire


NULL