Matthieu Orphelin casse les codes parlementaires

12h00 - 24 juillet 2017 - par C.S
Matthieu Orphelin casse les codes parlementaires

Le député de la 1re circonscription de Maine-et-Loire a décidé de casser les codes du travail parlementaire. Avec trois autres députés, il lance l'agenda ouvert. Chacun de ses rendez-vous avec les représentants d'intérêt (les lobbys) sera ainsi rendu public.

«C'est pour moi une façon de mieux expliquer aux gens en quoi consiste le travail parlementaire». Avec trois autres députés LREM (Aurore Bergé, Bérengère Abba et Sylvain Maillard), Matthieu Orphelin, député de la première circonscription lance son "agenda ouvert”.

Le principe est simple : le moindre rendez-vous avec un quelconque représentant d'intérêt - aussi appelé lobby - sera inscrit à son agenda. Un agenda qui sera bien évidemment mis à la disposition de tous. «Toutes ces rencontres, il faut les assumer et ne  pas en avoir honte. C'est de la transparence vu du côté du parlementaire», explique le député.

La démarche est pour l'instant personnelle car en rodage, mais Matthieu Orphelin n'exclut pas d'en déposer un amendement plus tard.

Des permanences parlementaires éphémères

Plus globalement, le député LREM de Maine-et-Loire souhaite «changer pas mal de choses dans la pratique du parlementaire». Exemple avec sa permanence parlementaire qui ne sera plus fixe. «Elle changera environ tous les ans de lieu et on essayera d'être au sein d'espace de co-working. Cela me permettra d'être le plus possible en contact avec les acteurs du territoire». L'actuelle permanence parlementaire se trouve à l'espace Co49, rue Brémont à Angers.

Par ailleurs, le député va concrétiser son désir de faire remonter les impressions et les avis des citoyens à l'assemblée en relançant le portes à portes et les visites sur les marchés à partir de septembre prochain.

0 commentaires

Envoyer un commentaire