Congrier cède des terrains viabilisés gratuitement !

17h00 - 13 juillet 2017 - par C.T
Congrier cède des terrains viabilisés gratuitement !

La commune de Congrier a décidé de céder gratuitement douze terrains viabilisés de son nouveau lotissement, sous certaines conditions. Une démarche insolite qui vise à attirer de nouvelles familles.

« Soit nous restons dans une situation d’attente et nous ne faisons rien en nous morfondant sur la conjoncture, soit nous tentons quelque chose », explique Hervé Tison, le maire de Congrier (une commune du sud-ouest mayennais de presque 1 000 habitants) qui, avec son conseil municipal, a opté pour le deuxième choix afin de lancer son lotissement des Plantes.


Celui-ci se compose de douze parcelles viabilisées d’une superficie variant de 438 m² à 620 m². Mais depuis sa mise en place il y a plus d’un an « nous n’avons quasiment eu aucune touche », alors que la commune avec ses commerces, entreprises, son groupe scolaire flambant neuf, son tissu associatif riche... affiche de sérieux atouts.

Alors l’idée est simple : offrir le terrain. Le prix avait été fixé il y a plus d’un an à 15,50 € du m2 TTC. Soit une économie pour les futurs acquéreurs comprise entre 6 789 € (pour la plus petite parcelle) et 9 610 € (pour la plus grande).

Des conditions doivent être remplies

La ville est prête à céder à titre gratuit les terrains mais sous certaines conditions. « Il faudra être primo accédant ; que l’achat soit réservé à une résidence principale ; que les familles aient des enfants scolarisés à l’école de Congrier ou que les enfants à naître soient scolarisés à l’école de Congrier ; et obligation de construire dans les douze mois suivant la prise de possession du terrain » énumère le maire. Il se justifie : « Le but n’est pas d’attirer des investisseurs mais bien des familles qui permettront à la commune d’inverser sa courbe démographique. »


Ils devront rédiger une lettre de motivation

Autre obligation et non des moindres pour les futurs acquéreurs de terrains gratuits : il leur faudra rédiger une lettre de motivation en expliquant leur projet de vie dans la commune. « Nous faisons l’effort de faire ce geste envers eux, nous voulons connaître en retour comment ils comptent s’investir. Nos associations, que ce soit à l’école ou dans les clubs ont aussi du mal à renouveler leurs bénévoles, nous attendons d’eux qu’ils aient la volonté d’aider. »

 

0 commentaires

Envoyer un commentaire