Freigné va quitter le Maine-et-Loire et ça ne plaît pas à tous...

16h53 - 30 juin 2017 - par D.A
Freigné va quitter le Maine-et-Loire et ça ne plaît pas à tous...
La zone d’activités du Petit Tesseau, ici sans ses bâtiments relais (photo de 2008) va être cédée à Candé (de l’autre côté du rond-point)

Le 1er janvier 2018, Freigné devrait créer une commune nouvelle avec cinq communes autour de Saint-Mars-la-Jaille. Pour ce faire, elle va quitter le département de Maine-et-Loire pour rejoindre celui de la Loire-Atlantique. Une action qui pose quelques interrogations de la part des habitants.

Faute d’avoir trouvé un accord avec les communes composant l’ex-communauté candéenne de coopération communale (Candé, Angrie, Chazé-sur-Argos, Challain-la-Potherie et Loiré), les élus de Freigné ont fait le choix de se tourner de l’autre côté de la frontière, vers la Loire-Atlantique. « Nous avons lancé les démarches en juin 2016 afin de créer la commune nouvelle des Vallons-de-l’Erdre avec Saint-Sulpice-des-Landes, Saint-Mars-la-Jaille, Maumusson, Bonnœuvre et Vritz », rappelle le maire de Freigné, Alain Raymond.

Une décision lourde de conséquence car elle oblige Freigné à quitter le Maine-et-Loire pour rejoindre le département voisin.
Si jusque-là, le projet ne posait pas de problèmes et n’avait rencontré que peu de contestations de la part de la population, un événement de dernière minute est venu changer la donne.

Céder le Petit Tesseau sans contrepartie

En effet, pour que le conseil départemental de Maine-et-Loire valide la sortie de Freigné (ce qui a été approuvé en séance le 26 juin dernier), Christian Gillet, le président, a demandé à ce que Freigné cède à Candé la zone d’activité du Petit Tesseau qui accueille l’entreprise Ciba Oary et deux ateliers-relais. « Nous l’avons financée à hauteur de 80 %. Il est hors de question que Freigné nous quitte avec le magot. »

Après deux rencontres entre les élus de Candé et ceux de Freigné afin de négocier un accord, il a été décidé que la zone serait cédée à Candé sans la moindre contrepartie financière. Pour cela, les limites territoriales vont être modifiées et les 24 hectares de la zone feront désormais partie de Candé. « Le maire de Candé a été intransigeant sur la question », constate Alain Raymond qui va donc devoir se priver d’une rentrée d’argent annuelle estimée à 22 000 euros.

1 commentaires
  1. ac

    Cette volonté du maire de Freigné est très surprenante. D'une part, Freigné est historiquement en Anjou. D'autre part, il est bien plus rapide d'aller à Angers depuis Freigné (42 minutes) que vers Nantes (58 minutes). Il n'y a donc aucun intérêt à quitter notre département pour créer une commune nouvelle.

Envoyer un commentaire


NULL