La Selle-Craonnaise : “La maison de la puanteur”

18h12 - 16 juin 2017 - par C.T
La Selle-Craonnaise : “La maison de la puanteur”

Une locataire a laissé à l’abandon une maison dans un état déplorable. Son propriétaire espère que les services sociaux vont l’aider à trouver une solution.

« J’ai travaillé pendant quinze ans à rénover des maisons pour profiter ensuite de ma retraite », explique désabusé Jacques Delaunay, agriculteur hors sol à la retraite de Gennes-sur-Glaize. L’une d’entre elles, rue Monseigneur Grimault, à La Selle-Craonnaise, est dans un état pitoyable.

La faute à son ex locataire qui la louait depuis presque trois ans. Mme B, la locataire de 50 ans, y vivait avec sa fille de 17 ans, son garçon de 15 ans et un autre enfant handicapé de 5 ans. Elle la louait depuis son retour de La Réunion.

Il ne reste que des détritus... et des mulots

Excréments, nourriture en putréfaction (parfois à même le sol), objets et meubles divers cassés, entassés au sol, canalisations bouchées, odeur pestilentielle, cartable souillé, etc.
Quelques habitants sont encore présents : des mulots.


« Je n’ai jamais été à même de rentrer chez elle. Elle parlait aux gens de la fenêtre », explique Jacques Delaunay.
Mme B ne payait pas son loyer, la Caf s’en chargeait. « D’ailleurs la Caf a payé en juin alors qu’elle est partie... »
Seul incombait à la locataire de payer le supplément électricité et eau, « soit 42 € par mois alors qu’elle touchait plus de 2000 € d’allocations ! », selon le propriétaire.

Et de continuer : « Elle sur- consommait l’eau. Pendant qu’elle louait, j’ai dû faire venir un technicien croyant qu’il y avait une fuite et rien ! ça m’a coûté 350 € encore. »

Elle abandonne maison et voiture

Il a tenté d’alerter les différents services sociaux devant les impayés qui commençaient à s’accumuler. En vain. « Vu les odeurs, j’ai alerté aussi qu’il devait y avoir quelque chose d’anormal à l’intérieur... »

Lorsque le chauffe-eau tombe en panne, un réparateur a pu rentrer. Mais pas longtemps car pris par les odeurs il a dû ressortir vomir.


La locataire abandonnera finalement cette maison sans prévenir, laissant même sa voiture devant chez elle. « Elle est partie avec une autre, elle s’en fout... »

Les impayés se montent à 1500 €. Le propriétaire explique qu’elle serait partie vers Congrier. « Les maires se sont mis en relation... Je souhaite bonne chance au nouveau propriétaire... »

Trop sale pour l’expert
il devra repasser

De son côté Jacques Delaunay compte remettre à neuf sa maison.
Mais avant il doit s’acquitter du nettoyage. « L’expert est venu (lundi 12 juin) mais n’a rien pu faire tant c’est dégoûtant. Il faut que je fasse nettoyer avant pour qu’il puisse ensuite faire son rapport. Il notera uniquement les éléments cassés dans la maison car rien n’interdit apparemment d’être sale chez soi... », regrette Jacques Delaunay.

1 commentaires
  1. Stef

    Bonjour je veux bien faire nettoyage les odeurs me derange nullement

Envoyer un commentaire