Victime d’un accident, le couple s’investit pour les traumatisés

00h00 - 11 juin 2017 - par C.T
Victime d’un accident, le couple s’investit pour les traumatisés

Depuis des années, Bernard et Marie-Annick Hureau ouvrent les portes de leur jardin une journée, afin de collecter des fonds pour l’association des familles de traumatisés crâniens et lésés cérébraux. Cette année ce sera le dimanche 11 juin, de 10?h à 17?h.

En décembre 1998, Bernard Hureau, à 49 ans, est victime d’un accident de la route. Cet ancien employé des Assedic traversait sur un passage piéton de la Division Leclerc à Bazouges quand il est fauché par une voiture. Bernard Hureau est ensuite victime, en 2012, de deux AVC.


La vie du couple change radicalement. Bernard, depuis ses deux AVC, est dans un fauteuil roulant. Sa femme Marie-Annick, ancienne directrice à Laval de la Mission locale, est devenue “aidant familial”. « Un statut méconnu et bien difficile », explique-t-elle. Elle a d’ailleurs débuté un livre sur son quotidien, les difficultés rencontrées, etc.


Ils continuent d’habiter leur maison à Niafles : “le Moulin du Bas-Theil”. Une propriété de deux hectares qu’ils avaient rachetée aux parents agriculteurs de Marie-Annick. « On nous a dit de quitter les lieux, de se rapprocher de plus grandes villes, mais c’est impossible. Bernard était un passionné du jardinage. Il y passait 20 h par semaine. Il adorait cela. Le couper de cet environnement dans lequel il se sent si bien, serait très difficile pour lui », explique Marie-Annick.

Toutes les recettes reversées

Le jardin, le couple continue à s’en occuper. Bernard Cottier, via l’ADMR, puis les chèques emploi-service, venait les aider (il est décédé ; c’est aujourd’hui Jérôme Blin qui exécute les travaux). Les travailleurs de l’ésat de La Selle-Craonnaise assurent aussi l’entretien.


Au milieu des années 2000, Bernard et Marie-Annick décident d’ouvrir leur jardin au public soutenu par la municipalité niaflaise, qui encore aujourd’hui les aide.
Pour le couple, pas question de garder l’argent des entrées. Toutes les recettes sont reversées à l’association des familles de traumatisés crâniens et lésés cérébraux.


Cette ouverture est l’occasion de discuter avec d’autres familles qui connaissent les mêmes difficultés. Marie-Annick Hureau travaille d’ailleurs à la création d’une association de traumatisés crâniens et lésés cérébraux en Mayenne. « Jusqu’ici nous étions rattachés à celle de Maine-et-Loire, mais plusieurs d’entre nous, travaillons à créer la nôtre avant la fin de l’année. »

Pratique - Ouverture du jardin du Moulin du Bas-Theil” à Niafles, route de La Selle-Craonnaise, dimanche 11 juin, de 10 h à 17 h. Un grand parking dans un champ est prévu.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL