Législatives dans la 2e circonscription : Christophe Langouët renonce à se présenter

19h40 - 19 mai 2017 - par S.P
Législatives dans la 2e circonscription : Christophe Langouët renonce à se présenter
Christophe Langouët ne briguera pas un mandat de député.

Il avait dit qu'il briguerait la députation, qu'il soit investi ou pas La République en marche ! Sont-ce les derniers rebondissements de cette semaine, qui l'ont fait changer d'avis ?

La dynamique impulsée par Emmanuel Macron avait séduit le maire de Cossé-le-Vivien, conseiller départemental, qui dès le mois de décembre dernier aspirait à présenter aux législatives. Il avait demandé l'investiture En marche ! ce qui ne l'avait pas empêché d'anticiper. Il avait ouvert dès le mois d'avril dans l'avenue Razilly à Château-Gontier une permanence où les passants et ceux qui y entraient pouvaient lire sur la vitrine : “Pour un nouveau temps politique et citoyen. L'élu local s'inscrivait dans la mouvance de ceux qui prônaient la fin du clivage droite/gauche, et surtout il souhaitait que le peuple français soit mieux représenté par des gens de terrain qui les côtoient au quotidien.

D'investiture La République en marche, Christophe Langouët ne l'a pas eue ; lui a été préféré, le 15 mai, Valérie Hayer, conseillère départementale sur le canton d'Azé, conseillère municipale de Saint-Denis-d'Anjou, et assistante parlementaire de Jean Arthuis, député européen. Mais rebondissement, on apprenait le mercredi suivant que cette investiture lui était retirée au profit de Géraldine Bannier, maire de Courbeveille, adhérente du parti le Modem de François Bayrou. Valérie Hayer a jeté l'éponge... Ce couac au sein de La République en marche aura-t-elle eu raison également de la volonté du maire de Cossé-le-Vivien de se présenter ? Laconiquement, Christophe Langouët a déclaré vendredi 19 mai en soirée : «Je renonce aux législatives

0 commentaires

Envoyer un commentaire