Dominique Delor et l'art tiffany

00h09 - 21 mai 2017 - par M.A
Dominique Delor et l'art tiffany
L’artiste plasticienne dans son atelier.

De la peinture aux costumes et décors, puis des bijoux aux sculptures tiffanys. À 64 ans, Dominique Delor a touché à de nombreuses formes d’art. Mais depuis 1998, la spécialité de cette artiste plasticienne est bien la sculpture tiffany, dont le procédé de fabrication utilise le verre. Preuve en est, elle va ouvrir une galerie où elle expose ses créations.

« J’ai ce projet en tête depuis longtemps. À mon âge, c’est maintenant ou jamais. » Au 30 rue de l’Église à Ménil, Dominique Delor, 64 ans, ouvre une galerie d’art à compter du 29 mai, où elle va y exposer ses créations : des sculptures à base de verre, ce qui dans le jargon s’appelle la technique tiffany. « Il y a toujours un personnage, décrit-elle, animal ou humain. » Pour ce faire, elle utilise du verre opalescent, transparent ou opaque, miroir et pâte de verre, mais aussi du cuivre et de l’étain pour joindre le tout. « Huit à dix heures de travail me sont nécessaires pour une petite figurine qui doit mesurer 25 cm », évalue l’artiste. En effet, entre croquis, coupe du verre, ponçage, pose  de l’étain, soudure, nettoyage, séchage, vernissage et renettoyage, le processus de réalisation est particulièrement long. Pour la première fois de sa carrière, Dominique Delor a décidé de se consacrer exclusivement à son art. Car si elle a toujours baigné dans cet univers, elle n’en a pas toujours vécu. Lorraine d’origine, elle part vivre en Espagne en 1978 et intègre l’école d’art Massana à Barcelone. « L’équivalant des arts et métiers chez nous », dit-elle. Là bas, c’est en peinture acrylique qu’elle fait ses premières armes : « J’ai exposée dans trois endroits différents à Barcelone même....

La suite de l'article dans notre édition du 19 mai !

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL