Plan d'épandage et retour des mauvaises odeurs : Méta Bio Energie critiquée

09h00 - 15 mai 2017 - par D.A
Plan d'épandage et retour des mauvaises odeurs : Méta Bio Energie critiquée
Nelly Goetghebeur et les élus ont sollicité les habitants du bourg pour avoir leur témoignage sur les odeurs et les bruits nuisibles.

Les habitants du bourg de Bel-Air l’ont bien constaté?: les mauvaises odeurs issues de l’activité industrielle liée à la valorisation des déchets sont de retour. Depuis le mois de mars, une recrudescence d’apport a été constatée?; des matières agricoles ont été stockées à l’extérieur.

Les odeurs sont fortes selon les moments, et aussi très tôt le matin et les jours de fêtes. Le conseil communal de Combrée et l’Arfoe (association des riverains de la forêt de l'Ombrée) ont sollicité les habitants, dimanche 7 mai dernier, pour connaître la gêne éventuelle provoquée par les odeurs et le bruit issus des entreprises Méta Bio Energies et Solairgies  Nelly Goetghebeur, la présidente de l'Arfoe a été soutenue par le maire de la commune Jean-Louis Roux et des élus. « Il est important de faire comprendre aux deux entreprises que nous sommes toujours en alerte. Des feuilles de relevés ont été distribuées dans 23 quartiers pour y noter les constats (odeurs et bruits). Nous ne laisserons pas passer de nouvelles alertes. Nous savons que les deux entreprises sont concernées, les odeurs sont très différentes et nous savons à présent les distinguer. »

D'un autre côté, le collectif contre la fosse à digestats de Sainte-Gemmes-d'Andigné monte au créneau à son tour. Des papiers d'information sont envoyés pour alerter de l'enquête publique qui court actuellement concernant le plan d'épandage des digestats de l'usine. Cette enquête visible en mairie d'Ombrée-d'Anjou jusqu'au 22 mai et sur internet présente la demande d'autorisation d'épandre annuellement 24 000 tonnes de digestats liquides qui sortent de Méta Bio Energie à Bel-Air de Combrée. 45 communes sont concernées. Les élus de Segré-en-Anjou-bleu et d'Ombrée-d'Anjou ont donné un avis favorable sous réserve. Selon la porte parole de ce collectif, le stockage dans des fosses et l'épandage de ce digestat provoque un réel risque sanitaire.

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL