Cossé-le-Vivien : un maire africain en quête de soutien

10h38 - 09 mai 2017 - par S.P
Cossé-le-Vivien : un maire africain en quête de soutien
(de g. à d.) Denis Bannier, Ghassimi Diallo, Christophe Langouët au musée Robert-Tatin.

En visite dans la région depuis deux semaines, il repart le 17 mai à Thiou commune du nord du Burkina-Faso où Ghassimi Diallo est maire.

Directeur de l'UBTEC (union des Baoré tradition épargne et de crédit), partenaire de l'Afdi (agriculteurs français et développement international), le maire de Thiou est venu observer ce qui se fait sur le plan administratif à Cossé-le-Vivien, notamment le cadastre, le plan local d'urbanisme, «pour voir dans quelle mesure, nous pouvons le reproduire chez nous». Car le problème en Afrique, explique celui-ci «c'est que les propriétaires terriens n'ont pas de titre de propriété».

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL