Château-Gontier : 3 kg 44 de drogues saisies, douze arrestations

18h14 - 27 avril 2017 - par S.P
Château-Gontier : 3 kg 44 de drogues saisies, douze arrestations
Le commandant Xavier Deméocq, directeur des opérations, et le colonel David Bièvre, commandant du groupement de gendarmerie de la Mayenne.

Au terme d'une enquête de huit mois, débutée en septembre 2016, ayant mobilisé au plus fort des opérations jusqu'à cinq enquêteurs, une opération de démantèlement de trafic de drogues a été menée mardi matin 25 avril par une soixantaine de gendarmes à Château-Gontier et aux alentours.

3 kg 44 de drogues diverses ont été saisies : plus d'1 kg 040 d'héroïne, 10 grammes de cocaïne, 2 kg 300 de résine de cannabis, 20 à 30 grammes d'herbe et 1 850 euros en coupures de 100 et 50 euros. Ce qui représente sur le marché de la revente près 70 000 à 80 000 euros. Le dossier a été traité en enquête préliminaire par le Procureur de Laval : de la surveillance, des écoutes téléphoniques, des auditions ont eu lieu. Les gendarmes ont démantelé un trafic de drogues conséquent à «Château-Gontier, plaque tournante», déclare le commandant de gendarmerie de la compagnie de Château-Gontier, Xavier Deméocq. «Cela dépasse sinon le département. C'est un réseau de consommateurs difficile à identifier portant sur une centaine de personnes dont une cinquantaine a été entendue. Ce trafic a des ramifications parisiennes pour arriver à Château-Gontier», complète le commandant Deméocq.

Au final mardi 25 avril au matin, après les interpellations, douze personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue. «Elles ont entre 35 et 18 ans ; la plupart sont connues des services.» L'enquête se poursuit dans l'attente d'une décision de justice imminente.

«Avoir des acteurs de cette importance signifie qu'il y a une demande.» Cela pose question... Le colonel David Bièvre ajoute que «ces prises significatives encouragent les gendarmes à continuer dans cette voie pour nettoyer tous les secteurs de ces trafics de stupéfiants.» En 2016, 20 kg de drogues de tout type avaient été saisies et 1 000 faits de stupéfiants signalés par les “Infractions révélées par les actions des services” (Iras).

0 commentaires

Envoyer un commentaire


NULL